IRIS-E : un projet au service du territoire

Contribuer à la transition environnementale nécessite à la fois de dépasser les frontières disciplinaires et de développer des pratiques de recherche, de formation et d'innovation qui associent encore davantage les acteurs socio-économiques, institutions publiques et citoyens. Conjuguant interdisciplinarité, sciences participatives et formation par la recherche, et reposant sur une gouvernance simple, réactive et inclusive, IRIS-E transformera en profondeur les pratiques au sein de chaque établissement engagé dans la création de l’Université de Rennes.

L’établissement public expérimental qui verra le jour au 1er janvier 2023 associera les deux universités (Université de Rennes 1 et Université Rennes 2) et cinq grandes écoles rennaises (EHESP, ENS Rennes, ENSCR, INSA Rennes, Sciences Po Rennes), étroitement liés aux établissements partenaires (ANSES, CHU de Rennes, ENSAI, Institut Agro) et aux quatre organismes de recherche présents sur le site (CNRS, INRAE, Inria et Inserm).

Les trois dispositifs du projet IRIS-E serviront de catalyseurs pour l'intégration et le développement de l'Université de Rennes, avec l’ambition partagée de renforcer son impact académique, socio-économique et international. Le projet contribuera également à dynamiser les collaborations internationales, notamment au sein de l’alliance européenne EDUC, en faveur de la transition environnementale.

Lorsque les approches interdisciplinaires et participatives de la transition environnementale seront devenues une marque distinctive de l’Université de Rennes sur la scène internationale, IRIS-E aura atteint son ambition. Intégrées dans les pratiques de recherche et d'innovation, elles feront de l’établissement une interface inspirante entre science et société et un creuset de solutions innovantes en réponse aux défis sociétaux, économiques et environnementaux de son territoire et en écho aux priorités européennes (Pilier 2 - Horizon Europe).