IRIS-E est lauréat de l'appel à projet "Excellences sous toutes ses formes"

L'université et ses partenaires obtiennent 21,4 M€ pour déployer le projet "IRIS-E : Interdisciplinary Research & Innovative Solutions for Environmental transition" et faire de la métropole rennaise et de la région Bretagne le laboratoire européen pour la transition environnementale.
IRIS-E "Interdisciplinary Research & Innovative Solutions for Environmental transition" fait partie des 17 lauréats de la 2e vague de l’appel à projets « Excellences sous toutes ses formes », annoncés le 12 juillet 2022 par la Ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche. Seul projet retenu pour le grand ouest, ce projet veut faire de l’interdisciplinarité et de l’innovation un moteur de la transition environnementale.

IRIS-E est porté par un consortium de 15 établissements et organismes engagés dans la création de la future Université de Rennes, établissement public expérimental qui sera créé au 1er janvier 2023. Les financements obtenus permettront l'accélération de la transformation pédagogique, la création des conditions d’un dialogue constructif entre sciences et société et le renforcement de la spécialisation et la reconnaissance scientifique du site, faisant de Rennes le lieu de référence pour former les acteurs d’une transition environnementale, durable et inclusive.

3 dispositifs complémentaires pour apporter des réponses aux enjeux sociétaux et envrionnementaux

Le Hub pour les sciences participatives : clé de voûte du projet IRIS-E

Contribuer à la transition environnementale nécessite à la fois de dépasser les frontières disciplinaires et de développer des pratiques de recherche, de formation et d'innovation qui associent encore davantage les acteurs socio-économiques, institutions publiques et citoyens.
Un tiers-lieu innovant dédié à la promotion d’une science ouverte, collaborative et citoyenne sera créé au cœur du site rennais, récemment labellisé « Science avec et pour la société » (projet TISSAGE).
A la fois laboratoire d’un dialogue science-société porteur de solutions et vitrine de la « science en train de se faire », le 'Hub' réunira un large éventail d’acteurs (universitaires, chercheurs, étudiants, scolaires, citoyens, acteurs socio-économiques, institutions publiques, etc.) pour inventer des méthodes et compétences participatives et accompagner les processus de co-construction entre scientifiques, société civile et industriels.

Le programme de recherche et d'innovation : des solutions concrètes aux défis environnementaux

Les projets de recherche menés dans le cadre d’IRIS-E répondront à quatre principes fondamentaux :

  • co-construits, ils impliqueront des acteurs non-académiques avec l’appui du Hub des sciences participatives ;
  • interdisciplinaires, ils réuniront 5 à 15 scientifiques d’au moins 3 disciplines différentes ;
  • impactants, ils apporteront des contributions concrètes à la transition environnementale ;
  • audacieux ou novateurs, ils permettront de bénéficier d’un effet levier et d’attirer des financements complémentaires.

IRIS-E peut puiser dans les forces distinctives dans cinq domaines clés liés à la transition écologique : ressources environnementales, production durable, société, santé et numérique. Soit 1 500 scientifiques répartis au sein de 20 laboratoires de recherche.
Les communautés scientifiques sont enthousiastes et, sous réserve de leurs évaluations, plusieurs projets sont d’ores et déjà prêts à démarrer.

En complément, seront mises en place :

Le programme de transformation des formations : permettre aux nouvelles générations de relever les défis de la transition environnementale

Aspirant à former les acteurs d’une transition environnementale durable et inclusive, IRIS-E participera à réinventer l’offre de formation, de la licence jusqu’au doctorat, en y intégrant de nouveaux parcours interdisciplinaires, en favorisant l'engagement étudiant et en ouvrant largement ces cursus à l’international (bourses et offre de services élargie pour les étudiants étrangers ; accompagnement renforcé dans le cadre de à la mobilité internationale).

Des approches pédagogiques renouvelées, s’appuyant sur des projets et des formations décloisonnées aideront les étudiants à acquérir la culture et les compétences nécessaires pour contribuer à la transition environnementale.
Ainsi, tous les étudiant·e·s de 1er cycle, quelle que soit leur formation, pourront consacrer une partie de leur parcours de formation aux principaux sujets de la transition écologique.
En 2e cycle, ils et elles auront la possibilité de développer des doubles spécialisations innovantes, grâce au système majeure/mineure qui sera déployé en master.
Dans la perspective d’un 3e cycle, des parcours doctoraux sur 5 ans seront mis en place pour attirer et motiver les profils les plus prometteurs à poursuivre un doctorat, sur le modèle du PhD Track Transitions environnementales qui ouvre, dès la rentrée prochaine, à l’ENS Rennes avec l'appui de L'institut Agro Rennes Angers et des universités de Rennes 1 et Rennes 2.

Etudiant·e·s en master et doctorant·e·s pourront se spécialiser en innovation ou en co-construction scientifique & médiation, des compétences à haute valeur ajoutée pour les futurs employeurs.

Portant une attention particulière aux enjeux d’égalité des chances et de promotion sociale, le programme de transformation des formations permettra de former de nouvelles générations d’ingénieurs, de chercheurs et de cadres capables de concevoir et d’accompagner les mutations.

Le projet IRIS-E rassemble l'ensemble des forces scientifiques et académiques de la métropole rennaise pour construire collectivement des solutions innovantes pour la transition environnementale.
Porté par l’Université de Rennes 1, il fédère 15 institutions partenaires :
- Les universités et grandes écoles du site de Rennes : EHESP, ENSCR, ENS Rennes, INSA Rennes, Sciences-Po Rennes, L'Institut Agro Rennes Angers, ENSAI, Université Rennes 2, Université de Rennes 1

- Les organismes de recherche : CNRS, Inrae, Inria et Inserm

- Les établissements partenaires : CHU Rennes, Anses

Soutenu par la Région Bretagne, Rennes Métropole, l’Espace des Sciences et la Collectivité Eau du Bassin Rennais, le projet IRIS-E a été conçu comme catalyseur du développement de l'Université de Rennes.